Qui suis-je?

Marie-Caroline de Baecque

Marie-Caroline de Baecque

Actuellement

Co-fondatrice de l’Agence Interstices qui promeut un nouveau modèle pour les entreprises et la société où la compétitivité se conjugue avec le respect de l’individu, de son bien-être au travail, des normes éthiques, sociales et environnementales.

J’anime des ateliers et formations pour développer la conscience de soi et m’appuie notamment sur des techniques psychocorporelles liées à la santé telles que le qigong, la sophrologie et la méditation de pleine conscience.

Parcours

« Si l’on pose la question des origines et de la raison d’être, ou de la nécessité primordiale, du théâtre, on trouve la matérialisation ou plutôt l’extériorisation d’une sorte de drame essentiel, qui contiendrait de façon substantielle les décharges et les perspectives infinies de conflits».

Mon premier choix se porte sur la scénographie de spectacles vivants. L’art ou les formes d’expressions théâtrales nous révèlent quelques rares secrets sur l’être humain et répondent à un besoin impérieux sans cesse renouvelé : mieux se connaître et être au monde. Un travail de recherche « Le corps en jeu à travers l’étude de l’autisme » me permet d’explorer les liens entre les traditions anciennes de peuples racines, les cérémonies religieuses, les pratiques médicales et le théâtre, où chacun cherche, avec ses paradigmes et outils qui lui sont propre, à guérir l’âme d’un individu. Durant 10 ans, j’adopte une démarche transversale et construis mon expérience autour des univers du spectacle vivant, de l’exposition et de l’événement. Je travaille notamment pour Ars Anima, France Dragone (fondateur du Cirque du soleil) et monte de nombreux projets de mise en espace dans la nature ou la ville.

Une blessure au dos m’amène à découvrir une médecine énergétique et le qigong. J’ai alors la chance d’habiter en Asie où je peux me former au qigong et à la méditation vipassana.

De retour en France, dans une société où pratiquement plus personne n’a « une minute pour souffler », où l’on n’a conscience du corps qu’à partir du moment où il devient douloureux, je créer l’Agence Interstices, afin de proposer des outils permettant de mieux-être au quotidien et d’accueillir la vie telle qu’elle est tout en gardant un équilibre pour soi. En parallèle, je me suis formée à la sophrologie et au protocole de méditation de pleine conscience, le MBSR développé par Jon Kabat-Zinn.

De la scénographie aux techniques psycho-corporelles, des outils au service de la connaissance de l’être.

1Antonin Artaud : Le théâtre et son double.

Archives

Dessins, photos de scénographies et travail de recherche