5ème Congrès des thérapies quantiques, Reims, Novembre 2013

Quantique planète, congrès à Reims 2013 En bref : Conférences de Dr Jean-Paul Pianta, Dr Morvan salez, Corine Sombrun, Dr J-Jacques Charbonnier, Dr Olivier Chambon, Pr Jean-Noel Fabiani et Pierre Rabhi, Lynne mc Taggart, Dr Philippe Guillemant, Guy Corneau, Dr T. Nawrocki et Rav Benchetrit.

CORINNE SOMBRUN : Transe chamanique et capacité du cerveau

La Mongolie

En 2001, au cours d’un reportage en Mongolie, le chamane Balgir lui annonce qu’elle est chamane. Dans cette région du monde, les chamanes accèdent en effet à la transe grâce au son d’un tambour spécifique. Un son auquel, lors de cette première expérience, elle réagit violemment, jusqu’à perdre le contrôle de ses mouvements. Pour Balgir, elle a bien les capacités chamaniques et sa voie dit-il, sera de suivre leur enseignement pour les développer. Elle va ainsi passer plusieurs mois par an à la frontière de la Sibérie, auprès de Enkhetuya, chamane de l’ethnie des Tsaatans, chargée de lui transmettre cette connaissance. Après huit années d’apprentissage, elle devient la première occidentale à accéder au statut de Udgan, terme mongol désignant les femmes ayant reçu le « don » puis la formation aux traditions chamaniques mongoles. Elle ne fait aucune formation ni consultation d’ordre chamanique, pour se consacrer à des recherches scientifiques sur les Etats Modifiés de Conscience. Grâce à son expérience dans la pratique de la transe et à sa capacité à l’induire par la seule volonté, elle collabore en effet depuis 2006 avec le Dr Etevenon, Directeur de recherche INSERM honoraire, qui l’a mise en relation avec différents chercheurs dont le but est de découvrir les mécanismes physiologiques liés à cet état de Transe (Etat de conscience volontairement modifié) et son influence sur le fonctionnement des hémisphères cérébraux. Les premiers résultats (obtenus en 2007 par analyses d’EEGs sous la direction du Pr. Flor-Henry / Alberta Hospital – Canada) ont montré que cette transe chamanique, dont les mécanismes d’action sur le cerveau restent inconnus, modifiait effectivement les circuits du fonctionnement cérébral. En repoussant les limites des connaissances actuelles, ces résultats ont ouvert de nouvelles perspectives et sont à l’origine du premier protocole de recherche sur la transe chamanique mongole étudiée par les neurosciences ; Une tentative d’exploration des phénomènes liés aux capacités du cerveau humain et des fondements neuronaux de la Conscience.

Etre chaman : être vecteur d’harmonie

On ne décide pas d’être chaman : ce sont les esprits qui vous choisissent. Le chaman a la grande responsabilité de maintenir l’harmonie dans le vivant. Pour le chaman tout contient une âme, tout est vie. Le vivant communique avec les esprits par son intermédiaire en utilisant la transe et l’intuition. Le chaman réharmonise les personnes qui viennent le voir, son rôle n’est pas de guérir. La cérémonie chamanique est une réparation, une réharmonisation, pas une guérison. Le chaman donne le potentiel de la personne, son avenir n’est pas déterminé. Le chaman indique à la personne ce qu’il faut qu’elle change dans son présent pour que l’avenir soit serein.

La cérémonie chamanique

Quels sont les effets d’une transe chamanique ?
➢ Modification de l’espace et du temps.
➢ Diminution des perceptions de la douleur.
➢ Augmentation de la force physique.
➢ Des visions : l’animal possède le chaman et il lui donne son pouvoir.
➢ Transformation des perceptions sensorielles. Le nez ne sent plus les odeurs mais perçoit les endroits disharmonieux.
➢ Émission de son pour réharmoniser un espace, une personne.
➢ Dépersonnalisation, plus de « je ».

Neurosciences et chamanisme

La notion de danger se retrouve dans les neurosciences comme dans les cérémonies chamaniques. L’étude d’encéphalogramme du cerveau en état normal et en état de transe montre que l’état de transe est similaire à trois pathologies : la dépression, la schizophrénie, maniaco-dépression. Corinne explique qu’elle a appris à sortir d’une transe pour revenir à un état de conscience ordinaire.

Serait-il possible d’apprendre à sortir de ces pathologies? Comment la connaissance de la transe peut nous aider? Le cerveau en état de transe ou le cerveau aux prises avec les pathologies citées est dans un état qu’on ne connaît pas bien. Peut-être que la transe serait une capacité du cerveau? Serait-il possible de l’induire par la seule volonté? La transe pourrait-elle être un outil pour augmenter les connaissances la capacité du cerveau ou pour augmenter notre perception de la réalité? Pour que la communauté vive en harmonie avec son environnement?

Notre cerveau est notre interface avec le monde. Notre avenir se joue dans une meilleure compréhension de ses capacités.

OLIVIER CHAMBON : Le chaman et le psy

Champs quantiques

Le quantique c’est l’invisible qui anime le vivant et influence la dimension spirituelle au service de l’univers. Les chamans ont une vision quantique de la vie. Pour eux, l’univers est sacré, tout est interconnexion entre les consciences, l’énergie, dans des liens invisibles, dans une énergie d’amour. Cette harmonie et beauté amènent la coopération et la solidarité.

Les champs quantiques sont des structures immatérielles qui ont un effet sur le visible. La matière est première et la mette l’énergie est première et la matière et second. L’univers a donné naissance à des champs. Des champs vibratoires comme les émotions, les couleurs.

Sciences et spiritualité : une même réalité.

La science à éliminer de ses méthodes d’observation les intuitions et les phénomènes spirituels. Mais il ne faut pas perdre de vue qu’elle n’a aucune compétence à juger scientifiquement des phénomènes spirituels car elle n’a pas développé d’outils pour cela.
En toutes choses, il ne s’agit pas de « croire » mais de faire par soi-même l’expérience.

GUY CORNEAU : Sauts quantiques et temps de vie

Cette étrange amie : la maladie

La maladie nous invite à des retrouvailles avec ce qui nous entoure et avec nous-même.
Nous avons tous des zones de fragilité. Comment notre état intérieur collabore à notre remise en santé ? Comment réaligner le corps et la psyché ?
Un cancer est un écart entre soi et la vie, une division. Comment retourner à notre unité fondamentale ?

La maladie est une opportunité de changement qui nous parle de l’intelligence universelle.
Notre personnalité et plus une réaction à ce que nous vivons qu’une action dans le monde. Nous sommes animés par un mouvement de reconnaissance extérieure et non intérieure. Chacun cherche dans le regard de l’autre la solution. Alors s’installent des peurs et se développent des croyances. Des généralisations limitantes qui nous protègent.

Faire un choix

La vie nous amène les expériences qui nous permettent de nous défaire de la rigidité de notre structure. Tous les choix se présentent à nous et il est possible de faire un saut quantique, ou pas. Les événements viennent bouleverser notre structure : les NDE, les grandes maladies, un enfant. C’est une ouverture du cœur sans condition. Une ouverture de l’esprit pour se relier à autre chose. Un réel enracinement.

 La vraie guérison vient de l’intérieur. Avant nous marchions dans notre tête et maintenant nous devons marcher dans la terre. Pour réveiller la présence à soi du médecin soignant, du médecin intérieur. Il est également important de se constituer un environnement soignant : l’alimentation, l’eau, l’acupuncture, le tai-chi etc. Le retour à une sensation profonde d’unités amène de la joie en soi.

Le travail intérieur permet de se reconnecter à cette joie, la joie qui guérit. 

DANIEL SOPHIE LIRE : La kabbale et le quantique

La kabbale est la science de recevoir sur tous les plans pour partager sur tous les plans. Elle a une relation verticale avec le créateur et une relation horizontale avec l’univers. Pourquoi la kabbale est-elle proche du quantique?

Pour la kabbale la matière est de la lumière condensée. Et la nature de la matière et de devenir lumière. La kabbale et joyeuse. Si on n’est pas dans la joie de vivre, on est pas dans l’esprit de la kabbale. Et si on est triste, on est coupé de ses intuitions.

L’information + intention = création

La kabbale établie une correspondance entre le monde d’en haut macroscopique et celui d’en bas microscopiques. Tout est dans tout. Ce qui est vrai pour Dieu et vrai pour nous. Ce qui est vrai pour nous est vrai pour nos cellules. Pour nos cellules aussi il y a un monde visible et invisible. Nos cellules sont sensibles à cet aspect essentiel du donner et recevoir. Elles échangent entre elles les unes avec les autres de l’information. Et cette information est créatrice. La loi d’attraction est une information qui créer quelque chose qui se forme dans le monde physique.

L’information créer constamment : nous sommes une mémoire vivante. La cellule est une mémoire qui s’est entourée de matière. Nos cellules ne demandent qu’à être en harmonie et en cohérence et se souvenir que nous sommes créateur.

Le langage vit dans nos cellules. Les cellules sont là pour nous jauger nos invités à être le porte-parole de notre divinité si. Cela veut dire être cohérent. Avant la création du monde, il y a de l’information. Sans information la vie est impossible.